Un callistémon rustique ?

Callistemon, roses et lavandes le jardin d'épices
Callistemon, roses et lavande

Un callistémon rustique, est-ce possible pour l’Île de France ? Encore appelé “rince-bouteille”, c’est une plante étrange et originale, originaire d’Australie. Il en existe plusieurs espèces et cultivars, à la rusticité variable.

J’en ai installé un au jardin, acheté sur un coup de cœur en jardinerie, avec l’idée de profiter de sa floraison puis, peut-être, de le perdre à la faveur d’un l’hiver plus rigoureux que les autres… Mais j’en profite depuis maintenant 3 ans ! Planté le long du mur de la maison exposé plein sud, entre un rosier et un Hibiscus syriacus, ce callistémon pousse tranquillement ; cette année, il a même fleuri très abondamment. Il s’agit d’un Callistemon viminalis. Ce dernier est rustique jusqu’à -10 à -12°C, grand maximum. Un gros hiver me l’emportera donc sûrement. Cela dit, sa superbe floraison m’a amené à anticiper cette perte en faisant des recherches sur les callistémons rustiques pour en installer quelques un au printemps prochain.

Les plus rustiques
  • Callistemon rigidus (-14 à -15°C) : gros buisson de 1,5 m de haut et de large, il fleurit en rouge écarlate, en juin/juillet,
  • Callistemon salignus (-14 à -15°C) : jusqu’à 2,5 m de haut, il fleurit en jaune pâle, en mai/ juin.
Un peu moins rustique, quoique…
  • Callistemon viridiflorus (-12 à 15°C) : 1,5 m de haut et de large, floraison jaune,
  • Callistemon pityoïdes (-12 à 15°C) : 1 de haut et de large, floraison jaune citron.

Pour ces deux là, c’est le drainage qui fera la différence : plus la terre drainera bien en hiver, mieux ils résisteront au froid. Nous voilà déjà avec quatre callistémons potentiellement rustique à -15°C, pas mal non ?

th
Callistemon rigidus
Les moins rustiques
  • Callistemon pallidus (-11 à 14°C) : 4 m de haut pour 3 de large, fleurit en jaune,
  • Callistemon citrinus (-12 à -13°C) : 1,5 m à 2 m de haut (rouge, rose ou pourpre),
  • Le Callistemon acuminatus (-12 à 13°C), lui, fait 1,5 à 2 m de haut (rose ),
  • Callistemon violaceus ( -12 à 13°C) : 1,5 m de haut (rouge),
  • Callistemon laevis (-10 à -12°C) : 1 à 2 m de haut (rouge),
  • Callistemon viminalis (-8 à -10°C) : variable en taille et en couleur selon les cultivars. C’est un des moins rustiques, mais celui qu’on trouve le plus facilement en jardinerie.

Il existe d’autres espèces bien moins rustiques encore, aussi ne sont-elles pas de bonnes candidates à l’acclimatation dans nos jardins du nord, je n’en parlerai donc pas dans cet article.

Culture

Les callistémons apprécient globalement les sols acides, mis à par C. acuminatus et C. rigidus qui résistent assez bien au calcaire mais ce n’est pas ce qu’ils préfèrent. Pour l’exposition, c’est simple : plein soleil pour tous. En plein été, ils peuvent cependant avoir besoin d’être bien arrosés si le sol se dessèche trop. Le sol doit être bien drainé pour l’hiver mais garder une certaine fraîcheur en été, alors n’oubliez pas un bon paillage estival (le callistémon en photo avec les roses et la lavande, apprécie beaucoup !) Les callistémons les plus petits pourront être protégés d’un voile d’hivernage en cas d’hiver très froid. Evitez leurs les courants d’air glacés en hiver.

Voilà encore de beaux arbustes exotiques à essayer dans nos jardins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.