Cultiver le poivre mexicain

Piper auritum, le Jardin d'épicesLe poivre mexicain, encore appelé “hoja santa” (feuille sacrée), est une plante assez facile à cultiver dans nos jardins. En effet, malgré ses origines tropicales, elle résiste bien à nos hivers, dès lors qu’ils ne sont pas sibériens. Très utilisée dans la cuisine mexicaine, cette plante est à la fois très ornementale et comestible, utilisée comme une épice.

Découvrons la plante

Le poivre mexicain est une plante de la grande famille des poivriers, les pipéracées (piperaceae). On le trouve sous le nom scientifique de Piper auritum ou de Piper sanctum. Ce poivrier est originaire du Mexique où on l’utilise à des fins alimentaires mais aussi médicinales. Ce ne sont pas ses graines qu’on utilise, contrairement au poivrier vrai, mais ses feuilles. Celles-ci sont grandes et peuvent atteindre plus de 30 cm de large. Dans son milieu naturel, il s’agit d’un petit arbuste de 3 à 4m de haut. 

Culture 

Un pied de poivrier mexicain prospère au Jardin d’épices depuis plusieurs années maintenant. Il a besoin d’une terre riche, car pour maintenir son imposant feuillage, il lui faut trouver de quoi manger ! On le dit capable de pousser en plein soleil, mais ici, il est plutôt à mi-ombre. Comme il a besoin d’une terre constamment humide, il est plus facile de maintenir cette humidité à mi-ombre, sous un épais paillage. 

Niveau rusticité, la plante est réputée tenir jusqu’à -10°C, sa souche tout du moins car la partie aérienne est détruite par le gel. De ce fait, elle n’atteint pas et n’atteindra jamais la taille qu’elle peut atteindre au Mexique. Tout au plus atteint-elle un bon mètre de haut, avec d’énormes feuilles, ce qui n’est finalement pas si mal. Mais, année après année, la plante devient plus grande. Après avoir coupé tout le feuillage au ras du sol à l’approche des premières gelées, la plante est bien paillée. Elle redémarre vigoureusement au printemps, une fois les beaux jours revenus.  Bien sûr, de par ses origines tropicales, on évitera de la cultiver dans une zone battue par le vents du nord en hiver… On la dit facile à reproduire par bouturage, mais les essais ici ont échoué, il va falloir réessayer.

Grosses feuilles de Piper auritum, le Jardin d'épicesDu jardin à l’assiette

La feuille peut s’utiliser fraîche ou séchée. Au Mexique, les feuilles séchées et broyées sont utilisées sous le nom de “acuyo”. Mais broyées, elles perdent vite leur saveur. Il vaut mieux les faire séchées entières, les conserver à l’abri de l’humidité et les broyer au fur et à mesure des besoins. Fraîches, elles sont utilisables tout l’été. Leur saveur est assez forte et très particulière, un peu comme de l’estragon poivré, avec des nuances de réglisse et de muscade. Franchement, c’est pas mal ! Les feuilles fraîches peuvent être utilisées pour cuire avec les légumes d’une ratatouille ou d’une soupe par exemple. Les Mexicains l’utilisent pour cuire viandes et poissons en papillotes. Des fromagers utilisent les feuilles pour aromatiser des fromages… Bref, on peut en faire usage de multiples façons. 

Aspect médicinal

Le poivre mexicain est aussi utilisé à des fins médicinales. La tisane de feuilles est utilisée comme tranquillisant, mais elle reste à utiliser avec précaution et préférentiellement avec l’avis d’un phytothérapeute.

Voilà donc une plante intéressante pour nos jardins, en ornemental ou pour diversifier l’assaisonnement de nos plats. On la trouve désormais assez facilement sur internet, auprès des pépiniéristes spécialisés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.