Cultiver le pépino

Cultiver le pépino n’est pas très compliqué. Cette plante, encore appelée “melon-poire”, fait partie de la famille des solanacées. Vous connaissez sûrement d’autres représentants de cette riche famille comme les tomates, les aubergines ou encore les pommes de terre. Ces légumes si connues viennent d’Amérique du Sud et ils étaient totalement inconnus en Europe avant le 15ème siècle. Avec le pépino, il y a encore à découvrir. Moyennant quelques précautions, c’ est une plante facile à cultiver. Elle produit de gros fruits vraiment délicieux, à la texture de la poire et au goût du melon. Sa forme générale est celle d’un petit arbuste, qui pousse vigoureusement et fructifie abondamment.

Un peu d’histoire

Le pépino vient, lui aussi, d’Amérique du Sud. Son nom scientifique est “Solanum muricatum“. Cousin des aubergines et des tomates bien connues dans nos jardins, il en a aussi la fragilité vis à vis du froid. Mais comme c’est une plante vivace, il est aisé de la conserver en l’hivernant hors gel. Il est très présent dans les Andes, où en trouve de nombreuses variétés. On l’y cultive depuis des temps très anciens, depuis bien avant l’arrivée des conquistadors.

Dans nos jardins, on n’en trouve pour l’instant qu’une seule variété.

Culture du pépino

Souvent cultivé comme une annuelle, le pépino est pourtant une plante vivace. Il est à mettre au jardin en pleine terre à partir de la mi-mai, comme les tomates. Et là aussi, mêmes conditions de culture : soleil, terre riche et bien arrosée. Sinon, on peut sans problème le cultiver en pot. Il faudra bien veiller aux apports nutritifs, car comme il produit beaucoup, la terre s’épuise vite. Et puis, c’est quand même une plante vigoureuse ! Il faut attendre que les fruits prennent une belle couleur ivoire ( ce qui indique qu’ils sont mûrs) pour les récolter. Dès l’approche de l’hiver, on peut l’hiverner en véranda s’il est pot. En pleine terre, on peut essayer de le pailler, mais c’est risqué. Sa reproduction est facile, il se bouture très facilement mais on peut aussi le semer, au chaud en mars/avril.

Intérêt

L’intérêt diététique du pépino est indéniable. Il est très riche en minéraux et en vitamine C. On peut le consommer nature, ou dans des salades de fruits. Il se pèle très facilement. Certains l’utilisent aussi cuit, comme un légume, mais je n’ai jamais essayé.

Voilà un nouveau petit fruitier à accueillir au jardin. Facile de culture, productif, intéressant pour ses vitamines et minéraux, il serait dommage de s’en priver.

On le trouve aujourd’hui très facilement dans toutes les jardineries.

 

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.