L’arundo

Touffe d’arundo en fond de massif

L’arundo, de son nom complet Arundo donax, est souvent confondu avec le bambou ou parfois, avec le roseau. Bien que comme ces derniers il appartienne à la famille des graminées, l’arundo n’est ni l’un ni l’autre. Cette plante géante, qui peut atteindre de 3 à 6/7 mètres de haut, est encore appelée canne de Provence ; elle pousse spontanément sur le pourtour méditerranéen et dans toutes les régions au climat doux, où elle peut former de vastes colonies. Il en existe des variétés panachées, Arundo donax variegata, panachée de blanc, et Arundo donax aureovariegata, panachée de jaune.

En jardinerie, on vend ces plantes en indiquant une rusticité autour de -10°C….elles le sont beaucoup plus et tiennent jusqu’à -17C, une fois bien installées (au bout de 3 à 4 ans). Pour les plantes nouvellement mises en place, pensez donc à bien pailler les souches les premières années. Ensuite, même si un hiver très froid fait geler les cannes, la plante repartira vigoureusement de la souche au printemps.  Au jardin, je la laisse  passer l’hiver sans couper les tiges ; les feuilles se dessèchent, mais dès le redoux printanier,  des tiges latérales émergent à chaque nœud. En 2014, les tiges ont subi un coup de -12°C en février, cela n’a pas empêché les pousses latérales de sortir dès le mois d’avril suivant.

Pour conduire la plante, 2 possibilités : soit laisser les tiges d’une année sur l’autre, avec les pousses latérales, cela forme une touffe solide et dense, mais les feuilles seront moins larges ; soit couper les tiges au printemps. Les nouvelles pousses émises auront des feuilles bien plus larges, l’effet exotique n’en sera que meilleur. A vous de voir ce que vous préférez !

Culture

De la place ! Pour l’arundo, il faut de la place, même si la touffe reste assez compacte, la plante s’élargit vite. Prévoyez un bon sol, riche et une situation ensoleillée. Si la terre reste fraîche en été, elle poussera encore plus vite. Cependant, elle ne vous envahira pas comme un bambou et n’ira pas envahir votre voisin, c’est une plante plutôt cespiteuse.

Pour la reproduire, c’est simple : division des touffes ( attention, les souches sont solides, profondes et les gros rhizomes coriaces) ou bouture des pousses latérales de printemps, qui, plongées dans l’eau émettent très vite des racines, au bout de 2 semaines environ.

En résumé

Rusticité : -17°C, selon situation mais globalement très bonne rusticitéSituation : ensoleillée

Sol : humifère et frais

Difficulté de culture : aucune, pailler pour les premiers hivers

Usage : fond de massif, brise vent, brise vue

Où le trouver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.