Passiflores rustiques

passiflora caerulea, jardin exotique le jardin d'épices
Passiflora caerulea

S’il y a bien une fleur à l’aspect très exotique, c’est bien la passiflore. Cette plante grimpante est une petite merveille. Il en existe des dizaines d’espèces, et certaines sont parfaitement adaptables dans nos régions aux hivers parfois rigoureux. Ces plantes sont intéressantes à plusieurs titres : la floraison d’abord qui est magnifique; ensuite, ces mêmes fleurs sont très appréciées des abeilles, des bourdons et d’une foule de petits insectes pollinisateurs qui viennent s’y gaver de nectar. Enfin, il existe une espèce ayant des vertus médicinales.

Passiflore bleue….et blanche

passiflore Constance Eliott, jardin exotique le jardin d'épices
Passiflore Constance Eliott

La passiflore bleue, Passiflora caerulea, est la plus connue et la plus fréquente dans nos jardins. Assez résistante au froid, un bon paillage du pied permet d’éviter toutes mauvaises surprises au sortir de l’hiver. Elle pousse vite, repart facilement de la souche si le froid de l’hiver a été un peu méchant et elle fleurit abondamment. Elle produit des fruits ; ils sont comestibles et les avis sur leur goût sont très partagés. Jusqu’à présent je ne les avais jamais mangés car j’avais toujours entendu dire qu’ils n’étaient pas bons. Or, j’ai pu voir sur plusieurs forums que certains les trouvaient délicieux. J’ai goûté et…sans être exceptionnel, c’ est plutôt sympathique, avec un arrière goût de fruit de la passion, léger, mais présent.

Il existe un cultivar de la passiflore bleue, c’est la passiflore “Constance Elliot”, à fleurs blanches. Réputée plus rustique que le Passiflora caerulea, elle est très vigoureuse et très florifère. Bien que les hivers 2013/2014 et 2014/2015 aient été doux, Passiflora caerulea a perdu toutes ses feuilles, alors que Passiflora caerulea “Constance Elliot” les a toutes gardées !

Passiflore médicinale

Une autre passiflore très intéressante pour nos jardins est la passiflore médicinale, Passiflora incarnata. C’est avec ses feuilles et ses fleurs qu’on fait des tisanes sédatives. La bonne nouvelle : elle est parfaitement rustique chez nous ! Originaire d’Amérique du nord, elle connait bien les hivers rigoureux. Pour y résister, elle a développé une stratégie imparable : elle n’est pas ligneuse comme ses cousines, mais herbacée ! En clair, toute sa partie aérienne disparaît en hiver et elle repart de souche au printemps. Elle redémarre assez tard, en mai, mais ensuite elle pousse vite. Installée il y a 3 ans maintenant, elle repart bien tous les printemps, et a même tendance à drageonner, comme les 2 autres citées ci-dessus. Elle est réputée fructifier facilement et là, tous ceux qui la cultivent et qui ont pu goûter ses fruits sont unanimes : ils sont délicieux ! Sa floraison est magnifique, elle a fleurit pour la première fois cette année (après 3 ans), mais sans donner de fruits ; mais rien que pour ses vertus médicinales, elle mérite bien sa place au jardin.

Un peu d’histoire

passiflora incarnata, jardin exotique le jardin d'épices
Passiflora incarnata

Les passiflores sont originaires majoritairement du nouveau monde, mais aussi d’Asie. Passiflore, cela signifie “fleur de la passion”, et elles donnent pour certaines espèces, les fruits de la passion, dont il existe de nombreuses variétés.

Son nom vient du fait que les missionnaires jésuites voyaient dans cette fleur tous les éléments de la crucifixion du Christ : la couronne d’épines, le marteau et les clous… Elles poussent quasi toutes dans les zones tropicales, ou tempérées chaudes. La passiflore médicinale, herbacée, pousse, elle, dans tout le sud des états Unis.

Culture

De par leurs origines, elles aiment la chaleur et l’humidité. Un sol riche, en situation bien exposée (plein sud ou ouest) et elles s’épanouiront pleinement. Attention aux sols détrempés en hiver (pensez à la mauvaise association : froid + humidité = danger de mort), veillez donc bien au drainage. Un bon paillage pour l’hiver, une petite taille au printemps et c’est tout. Pour la passiflore médicinale, un bon compostage de la souche pour l’hiver et le tour est joué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.