Crinum

Crinum powelli, jardin exotique le jardin d'épices
Crinum powelli

Voilà une plante vraiment magnifique et impressionnante une fois qu’elle est bien installée (au bout de 3 à 4 ans). Le crinum (Crinum x powelli), parfois appelé « crinole » est une plante bulbeuse aux longues feuilles rubanées qui atteignent facilement un bon mètre de long. Une forte touffe se développe autour du bulbe principal. Celui-ci est très gros et s’installe en profondeur. Ceux qui ont déjà essayé de déplanter un crinum savent de quoi je parle : il faut parfois creuser jusqu’à 30 ou 40 cm de profondeur pour arriver à déloger ce très gros bulbe qu’on a du mal à extraire et que parfois on abîme ; autant le dire tout de suite, il faut essayer de trouver son emplacement définitif à cette grosse plante qui atteint facilement son mètre de haut, voire plus. La floraison, blanc rosé pour la variété que nous cultivons ici, peut être carrément blanche ou rose, selon les cultivars. Les catalogues vous vantent un parfum délicieux… il faut vraiment mettre le nez dedans ! Les fleurs sont portées par des tiges qui sortent à la base des feuilles ; elles s’épanouissent en bouquets et les tiges florales se succèdent de juillet à septembre pour les souches bien installées.

La rusticité de cette plante n’est plus à démontrer : un pied énorme s’épanouit chez mes parents depuis au moins 20 ans, et le pied qui pousse au jardin d’épices depuis 9 ans maintenant, issu d’un petit bulbe latéral, s’étoffe année après année. Il est paillé par acquis de conscience tous les ans, mais il est revenu d’hivers particulièrement rigoureux, sans broncher et toujours plus volumineux.

Un peu d’histoire

Le crinum est une plante de la famille des amaryllidacées, et son nom vient du grec « krinon » qui signifie, le lis, en référence aux fleurs, qui ressemblent effectivement beaucoup à celles du lis. Le Crinum x powellii est un hybride (ce qu’indique le « x ») entre deux crinums botaniques originaires d’Afrique du Sud : le Crinum bulbiferum et le Crinum moorei.

Culture

Très rustique, cet hybride a des parents aux habitudes tout à fait tropicales. Il aime donc la chaleur et une certaine humidité du sol notamment pendant sa période de croissance et de floraison. Protégez le quand même pour son 1er ou 2d hiver, le temps que le bulbe s’installe en profondeur ; il mettra 1 ou 2 ans avant de fleurir, mais après, ce sera systématiquement tous les ans, de juillet à fin septembre.

Pour le reste, compostage de surface + paillage pour le nourrir et lui conserver la fraîcheur au pied, et voilà une jolie touche exotique dans votre jardin qui attirera vite le regard des visiteurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.