Découvrir le jardin…

Le Jardin d’épices est un jardin d’acclimatation et d’expérimentation. Nous l’avons créé en 2006, dès notre arrivée dans ce petit coin de Seine et Marne, situé en zone 7. Il a une superficie de 4500 m2, ce qui laisse de nombreuses possibilités d’aménagement.

Passionnés par les plantes, l’acclimatation et la découverte de nouvelles espèces ornementales, alimentaires ou médicinales, nous l’enrichissons constamment.

Ce blog est là pour vous faire partager nos réussites et nos échecs, et vous donner envie à vous aussi, d’accueillir dans votre jardin de nouvelles petites merveilles…

Pourquoi un jardin d’acclimatation ?

Un des objectifs du jardin est de tester de nouvelles plantes, qu’elles soient ornementales, alimentaires ou médicinales. Il s’agit de diversifier la palette des plantes cultivables dans les jardins du nord de la France, mais aussi de trouver des plantes qui pourront permettre de s’adapter au changement climatique. Car c’est une évidence, le climat change. Ici, dans le sud-est de la Seine et Marne, les étés sont plus secs, les coups de chaud plus nombreux… De nombreuses plantes souffrent. Les cerisiers donnent des récoltes de plus en plus aléatoires, comme les noisetiers d’ailleurs… Pour garder une bonne diversité alimentaire, il faut donc trouver des plantes qui vont s’adapter au changement et remplacer celles qui ne pousseront plus.

Et puis, il y a aussi une raison écologique. L’activité humaine et les transports sont responsables, tout le monde en convient désormais, du changement climatique. Alors, pour des raisons d’écologie faut-il s’abstenir de consommer des plantes susceptibles de pousser au jardin, même si elles sont à la limite de leur zone de rusticité ? Pourquoi se priver de gingembre ou de curcuma s’ils peuvent pousser moyennant quelques précautions, plutôt que les faire venir du bout du monde ?

Un jardin pour demain
Un légume asiatique intéressant : le kangkong

Voilà les objectifs du jardin, proposer des alternatives aux jardiniers de demain. Certes, tout ne pousse pas et les échecs sont nombreux. Néanmoins, peu à peu de nouvelles plantes se démarquent du lot et s’avèrent être des valeurs sûres, pour que le jardin de demain soit aussi beau et productif que le jardin d’aujourd’hui.