Découvrir le jardin oasis

Le Jardin d'épices, c'est un jardin oasis. C'est du moins comme cela que je le définis. Ce jardin n'a pas qu'une vocation ornementale, il a aussi une vocation alimentaire. Plantes potagères, fruitières, médicinales y ont une place très importante. le Jardin d'épices est aussi un lieu d'essais et d'acclimatation dont l'objectif est de diversifier le plus possible les plantes utiles, tant pour les êtres humains que pour tous les autres êtres vivants  qui peuplent le jardin. Le fil conducteur du jardin est donc la biodiversité, tant naturelle, que cultivée en passant par la biodiversité alimentaire.

La localisation du jardin

Le jardin se situe dans le sud est de la Seine et Marne, à la limite des départements de l'Yonne et de l'Aube. Il est situé en zone 7. Les étés peuvent y être particulièrement chauds et les hivers particulièrement froids. Entouré de zones de grandes cultures intensives, le Jardin d'épices est vraiment comme une oasis de verdure et de vie, entouré d'une steppe cultivée aride en été et glaciale en hiver.

La place des arbres

C'est l'autre point important du jardin : il y a de très nombreux arbres. D'ailleurs, dans la littérature vous verrez souvent que le terme de jardin oasis est souvent confondu avec celui de jardin forêt. La présence des arbres s'est imposée au cours des années, suite à des étés de plus caniculaires et des sécheresses répétées. Au soleil, ce qui avait prospéré pendant des années finissait par mourir, brûlé ou desséché. Ce fut particulièrement vrai pour le potager. La constatation que la végétation résistait mieux dans les endroits les plus ombragés aux heures les plus chaudes, nous a amené à repenser complétement l'organisation du jardin. 

Le design du jardin

Construit selon la méthode de conception permaculturelle, le jardin est le fruit d'un design. Nous avons dû remodeler celui-ci pour l'adapter aux conditions nouvelles qui semblaient vouloir se mettre en place. Ainsi, les arbres ont commencé à s'installer partout où c'était possible, y compris dans le potager. Des arbres fruitiers de toutes sortes, choisis cependant pour pouvoir résister à des étés chauds et secs, comme à des hivers froids. Différentes zones se sont ainsi mises en place, tenant compte des différents microclimats du jardin. Vous retrouverez l'organisation du jardin expliquée en cliquant sur "les différentes parties du jardin", à droite de ce texte.

Un jardin pour l'esprit

Le jardin d'épices est donc bien un jardin oasis. Perdu au milieu des champs, c'est un havre pour la biodiversité. Un lieu qui vise à aller vers le plus d'autonomie alimentaire possible, tout en en permettant de s'adapter au changement climatique, dans la mesure du possible. C'est aussi un lieu conçu pour s'y sentir bien. La modification du climat permet de cultiver des plantes exotiques qui tiennent bien à la chaleur. Elles sont aussi choisies pour résister aux hivers, encore froids. Le jardin est dépaysant, il doit l'être. Il invite au voyage, sans voyager... Puisque pour des raisons écologiques, il faut envisager de réduire des déplacements à l'empreinte carbone élevée, l'exotisme se trouve sur place, sans bouger, à portée de tous.

Le Jardin d'épices est une invitation à imiter, pour transformer nos jardins en jardins oasis, refuges pour la biodiversité, étapes sur le chemin de l'autonomie alimentaire, jalons sur la route de l'adaptation et de la résilience, tout en apportant la beauté et le repos du corps et de l'esprit.

Les commentaires sont fermés.