Comment bien organiser son jardin

Comment bien organiser son jardin pour tirer le meilleur parti de l’espace dont on dispose ? Voici quelques conseils.

Jardin en pleine terre
Parcelles de 1,20 m de large, de longueur variable, avec des allées de 2 m pour le passage des tondeuses municipales ! (Jardin partagé de Migennes)

Si votre jardin est en pleine terre, je vous conseille de l’organiser en parcelles définies une fois pour toute. C’est à dire que vous allez définir les espaces de culture et les espaces de circulation. Les allées seront toujours au même endroit d’une année sur l’autre et donc, les parcelles de culture le seront aussi. Ce découpage à un avantage. En effet, les zones dévolues à la culture ne seront jamais piétinées, elles ne seront donc pas soumises au compactage. Une terre jamais compactée, correctement entretenue s’assouplie d’année en année. Le motoculteur, la motobineuse ou le bêchage deviennent inutiles. Pensez à adapter la largeur des allées au passage de la tondeuse !

Pour plus de confort, les parcelles ne devraient faire plus de 1,20 m de large. Ainsi, d’une allée, vous pourrez atteindre le centre de la parcelle en tendant le bras, sans trop d’effort et surtout, sans mettre un pied dessus.  La longueur n’a pas d’importance, à vous de la déterminer, en fonction de vos souhaits ou de l’espace dont vous disposez.

Les carrés potagers
Carrés potagers

On trouve désormais les carrés potagers dans toutes les jardineries. Ils sont aussi très faciles à fabriquer. Si vous choisissez cette option, vous pourrez leur donner une forme rectangulaire, de la longueur désirée. Cependant, veuillez toujours à maintenir les 1,20 m de largeur. Faciles à mettre en place, les carrés potagers ont un inconvénient : il peut falloir beaucoup de terre et de terreau pour les remplir. Mais ils ont un immense avantage : ils sont mis en place rapidement, sans avoir à préparer le sol préalablement. Si vous les installez sur une pelouse ou une zone enherbée, mettez au fond un géotextile. Cela évitera que les herbes les plus coriaces ne survivent et ne viennent envahir votre carré.

Potagers en pots
Potager en pot (www.tabernerfleurs.fr)

Si votre jardin est trop petit, ou si vous ne disposez que d’une terrasse ou d’un balcon, vous pouvez aussi cultiver beaucoup de choses. La culture se fera dès lors dans des pots, plus ou moins grands. Dans ces cas précis, vous utiliserez au maximum les verticalités disponibles, en installant les plantes les plus hautes en arrière plan. En utilisant des végétaux grimpants, vous utiliserez également toutes les dimensions possibles. Ainsi, des petits pois grimpants sur des tuteurs vous laisseront la place, devant, pour cultiver des salades, des radis… Autres possibilités, du maïs avec des haricots grimpants, des tournesols avec des concombres, des tomates avec des volubilis… les possibilités sont nombreuses.

Ces associations sont aussi possibles et recommandées au potager. Elles permettent de cultiver le maximum de plantes sur un minimum d’espace. En fait, on pratique très souvent ces associations dans les jardinières de plantes ornementales. Il s’agira là d’utiliser le même principe, mais pour les légumes.

Jardins en sacs

Et il y a encore plus simple ! Vous pouvez installer votre jardin dans des sacs en géotextile, ou en plastique perméable. On les trouve facilement en jardinerie. Ensuite, il suffit de les remplir de terre et le tour est joué. Il suffit de bien s’assurer qu’ils ne conservent pas l’eau comme une bassine, sinon vous risquez de noyer votre potager. Une fois en place, vous pourrez cultiver comme s’il s’agissait d’une jardinière. N’omettez pas de mettre des billes d’argile au fond, pour un drainage optimal.

Quels terreaux utiliser ?

Si vous optez pour les carrés potagers, les jardinières ou les sacs, vous devrez les remplir de terre. Vous pouvez mettre de la terre végétale mélangée à des terreaux pour plantes potagères. Attention, souvent ces terreaux ne s’emploient pas purs, ils se mélangent avec de la terre de jardin. Lisez bien les modes d’utilisation afin de ne pas utilisez un terreau trop riche en trop grande quantité, cela pourrait être nuisible aux plantes en les faisant pousser trop vite et en les fragilisant. N’utilisez jamais de terre de bruyère (trop acide) pour cultiver des légumes.

Vous voyez, il y a de nombreuses possibilités d’installer un potager, qu’on dispose d’un grand espace ou d’un petit. La limite, c’est votre imagination !

Reste maintenir à s’occuper du sol du jardin :  Préparer et entretenir son sol


Pour résumer :
  • Ne faites pas des parcelles trop larges, 1,20 m de large au maximum
  • Adapter la longueur à vos besoins, ne voyez pas trop grand au départ
  • Si vous avez peu d’espace, pensez aux carrés potagers, aux jardinières, aux sacs de jardin…
  • Cultivez dans une terre adaptée : attention aux terreaux trop riches !