Le néflier du Japon

Bibaces ou nèfles du Japon

Nèfles du Japon, ou bibaces

Cultiver un néflier du Japon est facile, même dans le nord de la France. C’est un arbre fruitier qui pousse vite et bien. Persistant, ces feuilles assurent le décor toute l’année et donnent une indéniable ambiance exotique au jardin qui l’accueille.

Découvrons la plante

Le néflier du Japon est aussi appelé bibacier (ou bibassier). Ce dernier terme vient du nom chinois du fruit “pipa”. Bibace, c’est aussi comme cela qu’on peut désigner son fruit. Il fait partie de la famille des rosacées (rosaceae), et a pour nom scientifique Eriobotrya japonica. Originaire de Chine et du Japon, il ne faut pas le confondre avec le vrai néflier européen (Mespilus germanica), qui lui est un arbre caduc de nos régions.

Ce néflier exotique peut atteindre une douzaine de mètres de hauteur dans son milieu d’origine. En Europe, il peut atteindre 6, 7m,  et cela reste un petit arbre, en dehors de ses climats préférés. S’il résiste assez bien au froid, jusqu’à -15°C une fois bien installé (z7, 8), il peut cependant s’avérer compliqué d’obtenir des fruits en Europe. En effet, le néflier du Japon a la particularité de fleurir en automne ou en début d’hiver. Les fleurs résistent jusqu’à -5°C avant d’être détruites. En cas d’hiver froid, on n’obtiendra aucun fruit, même si l’arbre résistera bien au froid. Si tout se passe bien, les fruits qui se forment durant l’hiver seront mûrs au printemps. C’est à cette période qu’on les trouve sur les étals des marchés. Ils font partie des fruits de saison dans les régions méditerranéennes.

Culture

Bibacier en fleurs

De ce qui précède, on déduira que le néflier du Japon devra être planté dans un endroit abrité, protégé des vents froids. Même s’il résiste plutôt bien au froidures hivernales, on gardera à l’esprit que c’est un arbre subtropical qui peut souffrir, voire mourir en cas de froid intense. C’est pour cette raison qu’on le trouve souvent en ville où il résiste mieux au gel, et où il fructifie plus facilement.

Un jeune arbre pousse au Jardin d’épices où il n’a, il faut l’avouer, pas encore dû affronter d’hivers très froids. Mais il y pousse bien.

De part ses origines, le bibacier apprécie les bons arrosages durant les périodes les plus chaudes. Il apprécie aussi un bon compostage au début du printemps, qui le nourrira et lui gardera l’humidité qu’il apprécie tant. Même s’il aime bénéficier de bons arrosages, le sol se devra d’être bien drainé durant l’hiver, afin d’éviter le pourrissement toujours possible des racines.

Jeune néflier du Japon

Pour la situation, si possible le plein soleil, ou une légère mi-ombre. Mais il préfère quand même le soleil et la chaleur, n’oubliez pas, c’est une plante subtropical tout de même !

Ainsi, si vous habitez dans une région aux hivers pas trop méchants, et si dans votre jardin vous avez un endroit abrité des vents froids, n’hésitez pas à accueillir ce joli petit arbre. Son feuillage à l’aspect bien exotique et sa floraison automnale parfumée vous raviront et, si d’aventure il gèle peu, vous obtiendrez dès le mois de mai de délicieuses bibaces ! 

On le trouve facilement dans toutes les jardineries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.