Cultiver du ginseng

Cultiver du ginseng est possible jusque dans le nord de la France. Contrairement à l’idée que beaucoup s’en font, le ginseng n’est ni une plante tropicale ni une plante à l’aspect exotique. Elle n’est exotique que par son origine, le nord de l’extrême Orient. Il existe aussi des espèces de ginseng qui viennent d’Amérique du Nord.

Son nom complet est Panax ginseng. Panax, c’est un mot grec qu’on retrouve dans “panacée”, qui signifie “qui guérit tous les maux”. Le décor est planté, le ginseng est réputé guérir tous les maux. Rien que pour ça, cela vaudrait le coup qu’il soit cultivé dans tous les jardins ! Justement, ça tombe bien, si on respecte certaines conditions, sa culture n’est pas très compliquée. Voyons donc ça un peu plus en détail…

Un peu d’histoire

Connu depuis la plus haute antiquité en Asie, c’est une plante de sous-bois frais. C’est une vivace qui ne dépasse pas les 50 cm de haut, dans le meilleur des cas. Elle appartient à la grande famille des araliacées. Son nom vient du chinois,   “renshen”, qui signifie “Homme Racine”. En effet, en vieillissant, sa racine prend une allure qui ressemble vaguement à un tronc humain, avec des jambes, parfois aussi des bras. La Corée, où on l’appelle “insam”, est réputée produire le meilleur ginseng. Mais on utilise aussi beaucoup la variété nord américaine, Panax quinquefolius. Considérée comme une “racine de longue vie” en Chine, sa consommation était réservée aux empereurs.

Il faut un minimum de 6 années de culture avant de récolter la racine. Cela explique son prix très élevé. Dans la nature, il se raréfie, mais il est cultivé de manière intensive en Corée et en Chine, depuis le XVIe siècle. Sa culture n’est pas compliquée, mais elle est longue, c’est le revers de la médaille.

Culture

C’est une plante forestière de sous-bois, frais, riches en matières organiques. Elle déteste les terres lourdes et préfère les sols légers et acides. Le ginseng est rustique à -15°, voire -20°C à condition que le sol draine bien en hiver. Il supporte assez bien la sécheresse estivale, mais il est préférable de l’arroser si le sol est vraiment sec en été. Il faut prévoir un sol profond pour qu’il forme de belles racines. Une fois ces conditions réunies, il pousse tranquillement, ce n’est pas un pressé. Il est caduc et passe l’hiver sous un épais tapis de feuilles. Il fleurit en ombelles blanches en fin d’été. A ses fleurs succèdent de petites baies rouges.

La germination est très longue et fastidieuse, mieux vaut l’installer en plant. Il se repique dans ce cas en mars. De nombreux pépiniéristes proposent désormais des jeunes plants, à des prix tout à fait corrects.

Vertus médicinales

Selon l’âge de sa racine, il ne porte pas le même nom, et ses vertus diffèrent. Âgé de 4 à 6 ans, on parle de “ginseng blanc”. On l’utilise alors après l’avoir épluché et séché au soleil. A partir de 6 ans, on l’appelle “ginseng rouge”. Là, il est d’abord cuit à la vapeur avant d’être séché. Le rouge a un effet dynamisant, le blanc un effet apaisant.

Pour ses vertus, la liste est longue. Il est neuro-protecteur, antioxydant, stimulant du système immunitaire, adaptogène… Il contient des stérols, des vitamines C, B, E, et quantité d’oligo-éléments. Bon, je ne m’attarde pas sur ses vertus médicinales car cela serait trop long et cela dépasserait le cadre de cet article. Mais sachez que vous pouvez bénéficier de ces puissantes vertus en tisane, après l’avoir fait sécher. Il faut juste qu’il n’y ait pas urgence. Je vous en reparlerai sûrement dans quelques années…

Si j’ai fait un article sur cette plante, c’est d’abord parce que c’est une curiosité qui fait son effet au jardin et qu’il est intéressant de savoir qu’elle est cultivable en France. Mais c’est ensuite parce que c’est une curiosité exotique, un peu mythique, aux très nombreuses vertus. Et c’est toujours intéressant de cultiver ce genre de plantes, nul ne sait comment nous devrons nous soigner demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.