La passiflore officinale

passiflora incarnata, jardin exotique le jardin d'épices
Passiflora incarnata

La passiflore officinale, Passiflora incarnata, est une passiflore herbacée parfaitement rustique. Originaire d’Amérique du Nord (un grand quart sud est des Etats Unis et une partie du Mexique), ses tiges volubiles meurent tous les ans, et elle repart vigoureusement de sa souche tous les printemps, vers la fin mai. Sa floraison est magnifique, dès le mois de juillet. Ses fruits sont réputés comestibles et bien meilleurs que ceux de sa cousine également rustique, Passiflora caerulea. Mais pour l’instant, nous n’avons pas pu y goûter. En effet, installée au jardin depuis plusieurs années, la passiflore officinale n’y a fleuri pour la première fois que l’été dernier (été 2015), été de très fortes chaleurs et de périodes caniculaires qui ont fait couler les fruits…l’été prochain, peut-être pourrons-nous enfin les déguster !

Culture

Plante de la famille des passifloracées, la passiflore officinale aime le soleil direct et la chaleur, indispensable pour une bonne floraison. Tous les sols lui conviennent avec une préférence pour les sols bien drainés. Elle peut disparaître dans les sols gorgés d’eau en hiver. Si elle se plaît, elle peut drageonner fortement aux alentours, jusqu’à devenir presque envahissante. C’est le cas ici, au Jardin d’épices où de nouvelles pousses émergent jusqu’à un bon mètre de la souche principale,  ce qui ne sera pas un problème si ses fruits s’avèrent aussi bons qu’on le prétend ! Mais même pour la beauté de ses fleurs, ça vaut le coup de la laisser pousser à son aise.

Vertus médicinales

Comme son nom l’indique, la passiflore officinale est…officinale par ses fleurs mais surtout par ses feuilles. Séchées, on réalise des tisanes apaisantes et sédatives, qui réduisent le stress et facilitent le sommeil. Elle a été très utilisée par les indiens d’Amérique. Les fleurs contiennent beaucoup moins de substances actives que ses feuilles.

Une tisane ?

30 à 50 g de feuilles dans 1 litre d’eau, bouillir 2 à 3 minutes et laisser infuser 10 minutes, et voilà !

Où la trouver ?

 A l’ombre des figuiers notamment (voir page les bonnes adresses)

Pin It

2 Comments

  1. Bonjour,
    Ici, au sud de la Seine-et-Marne, elle fleurit bien cette année… bien qu’étant toute jeune (plantée de l’automne). Mais pas de promesses de fruits encore !
    J’en profite pour vous remercier pour votre site. Grâce à vos articles et vos liens, nous testons désormais olivier, grenadiers, et comptons bien continuer…
    Cordialement,
    Jérôme & Milena

    1. Bonjour,
      Ravi que ce site vous soit utile pour de belles découvertes jardinières…et il y a encore tant à découvrir ! N’hésitez pas à faire part de vos retours d’expériences, c’est important aussi pour permettre de sélectionner les plantes nouvelles qui seront demain, les mieux adaptées à notre région.
      Bien cordialement
      Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.