La muselle, ou lotus d’or

Musaela6
Muselles en fleur

La muselle, ou lotus d’or (Musella lasiocarpa) est un joli petit bananier originaire de Chine. Cette plante est très intéressante car elle est facile à cultiver. Assez rustique, elle fait une fleur très originale et magnifique. La forme générale de la muselle, c’est celle d’un bananier, d’environ 2 m de hauteur à pleine maturité. Ici elle atteint pour l’instant 1 bon mètre.

Originaire du sud de la  Chine, la muselle sert là-bas à faire des clôtures végétales car elle fait de très nombreux rejets qui forment vite une touffe assez dense. On se sert également de son tronc pour nourrir les cochons. Sa grosse fleur jaune lui vaut parfois le nom courant de Lotus d’or par les Chinois.

Culture

La muselle est facile à cultiver. Les indications sur sa rusticité sont variables, on trouve dans la littérature de -10°C à -15°C. En fait, ce sont surtout les conditions de drainage qui vont déterminer sa résistance au froid. Comme beaucoup de plantes, plus le sol sera humide en hiver, moins elle résistera au froid. Sous nos climats, elle reste facile à protéger, car il vaut mieux la protéger si on veut obtenir une fleur.

Chaque tronc, appelé stipe, fleurit au bout de 3 à 4 quatre ans, à condition qu’il n’ait pas été détruit par le gel jusqu’au ras du sol. Ici, elle est plantée dans un mélange riche en matières organiques, dans un massif en pente légère pour accentuer l’effet de drainage. Un bon paillage d’été lui conserve l’humidité qu’elle apprécie durant les grosses chaleurs, et un paillage hivernal plus dense avec une bâche imperméable la protège l’hiver. Je coupe tous les troncs à 50 cm du sol. Elle est au jardin depuis 2 ans….elle est donc encore toute jeune et n’avait qu’un stipe au moment de l’achat. Je l’avais initialement planté en plein soleil, car on disait qu’il lui fallait une situation très ensoleillée. Mais elle végétait : je l’ai déplacée l’année dernière, avec soleil le matin et ombre l’après midi, et là, elle s’est mise à pousser fortement et à faire quantité de rejets. Pour l’exposition, je dirai donc soleil, si le sol reste bien humide en été, mais s’il sèche (à moins que vous ne l’arrosiez beaucoup), alors plutôt mi-ombre, ça semble mieux lui convenir.

IMG_2879
Muselle au jardin d’épices
Rusticité

Point de vue rusticité, elle a tenu à un -12°C (température ressentie) en février 2015 (sous sa doudoune d’hiver). La muselle est une jolie plante, à mi-chemin entre le bananier et le canna, assez originale, elle apporte une touche exotique indéniable au jardin grâce à son beau feuillage, plus épais que celui des bananiers, alors, laissez-vous tenter, d’autant qu’on commence à la trouver facilement en jardinerie maintenant. Et puis si elle fleurit, alors là, ce sera la cerise sur le gâteau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.