Planter un figuier

figuierPlanter un figuier dans son jardin, en pleine terre, ce n'est pas forcément évident dans le nord de la France. Pourtant, on en voit de très beaux spécimens, par ci par là, mais toujours dans des conditions très particulières, souvent le long d'un mur bien orienté. Le figuier est fréquent en Île de France, surtout en banlieue. Cependant, en terrain plus dégagé, il peut lui arriver de geler.

Sa rusticité

D'origine méditerranéenne, le figuier est plus ou moins rustique selon les espèces. Sa résistance maximale est de -15°C, au delà, les branches gèlent, mais il peut repartir du pied si la souche a été bien protégée. En fait, les jeunes figuiers sont peu rustiques : ils le deviennent en vieillissant. Je l'ai testé au Jardin d'épices : j'ai eu de jeunes figuiers qui ont gelé systématiquement jusqu'au sol plusieurs hivers de suite (mais redémarraient au printemps, de la souche), jusqu'à ce que je me décide à les protéger pendant un hiver ou deux....à partir de là, ils ont bien poussé sans regeler.

Figuier mâle ou femelle ?

La sexualité des figuiers est fascinante. D'abord, il faut savoir que la figue n'est pas un fruit, mais une infrutescence. Les figuiers qui donnent les figues comestibles sont appelés figuiers domestiques ou figuiers femelles. Mais il existe une autre catégorie de figuiers qui donnent des fruits qui ne mûrissent jamais, ils restent secs et sans goût, ce sont les figuiers mâles, encore appelés figuiers sauvages ou caprifiguiers (voir § les types de figuiers).

Vous avez pu remarquer que dans la figue il y a plein de petits grains...ce sont des graines, ce qui impliquent que les fleurs sont... à l'intérieur de la figue.

Les caprifiguiers produisent dans les figues des fleurs mâles et des fleurs femelles, jamais mâtures en même temps. Les fleurs femelles ne servent qu'à nourrir les larves d'un insecte, le blastophage. Ce dernier, une fois adulte, sort par le petit trou de la figue, et passe pour cela devant les fleurs mâles couvertes de pollen ; attiré par les fleurs femelles des figuiers femelles, le blastophage y entre par l'ostiole. Dans la figue, il dépose le pollen sur les fleurs femelles, qui s'en trouvent fécondées.

 

 

 

Les variétés

Pour le nord de la France, il faut planter un figuier rustique comme Blanche d'Argenteuil, Dalmatie, Pastillière, Longue d'août, Madeleine des 2 saisons et la plus rustique : Brown Turkey. Plantez toujours la variété qui correspond à votre zone de rusticité. Ici, je cultive en plein vent, Blanche d'Argenteuil (3 m de haut), Madeleine des 2 saisons (en plein vent, dans le verger, a dépassé 1,5 m de haut, donc ne gèle plus) et Sultane, le long d'un mur exposé plein sud (encore tout jeune).

Culture

Le figuier aime la chaleur, son aire de répartition, c'est le bassin méditerranéen, ne l'oubliez pas ! De nombreux types de sols lui conviennent, sauf les très acides. Il apprécie quand même les sols riches en humus, donc riche en nourriture. Il appréciera particulièrement le paillage en été qui lui gardera l'humidité qu'il apprécie et que ses racines trouvent dans son habitat sous les cailloux, les roches, les pierres...ou au bord des ruisseaux ! Dans nos régions, un mur orienté plein sud accroît sa rusticité et est un gage de réussite.

Plantez-le au printemps afin qu'il ait bien le temps de s'enraciner avant l'hiver. La plantation d'automne est à éviter dans nos régions : si l'hiver est froid, que la plante est trop jeune et insuffisamment enracinée, elle risque de ne pas s'en remettre.

La fructification

Il y a des variétés bifères et des variétés unifères.

Les unifères (étym : porte une fois) :  ils produisent leurs figues sur le bois de l'année, autrement dit sur les rameaux issues des bourgeons de printemps, les figues arrivent à maturité en fin d'été (Pastillière) mais pour beaucoup de variétés, dans le nord, elles ne sont pas encore mûres que le gel est déjà là ! A éviter donc.

Les bifères (étym : portent 2 fois) : les bourgeons émis en fin de saison restent dormant tout l'hiver et reprennent leur croissance au printemps suivant : 1ère récolte en été, en même temps que poussent des figues sur les rameaux de l'année, qui arrivent à maturité en automne. Si le gel est trop fort, la première récolte est compromise, il n'y aura que celle de l'automne. La 1ère récolte, celle d'été est celle des figues fleurs. La 2de, celle de fin d'été ou d'automne, est celle des figues vraies, ou figues fruits.

Les types de figuiers

Il existe 3 types de figuiers.

Le type dit "de Smyrne" : il s'agit de variétés unifères uniquement. Les figues ne sont produites que s'il y a pollinisation par le blastophage (voir encadré).

Le type dit  "San Pedro" : il s'agit de variétés bifères. La figue fleur n'a pas besoin de pollinisation. En revanche, s'il n'y a pas de fécondation des figues d'automne, les figues vraies.  Ces dernières avortent : pas de figues sans blastophages.

Le type commun : les variétés sont unifères ou bifères ; elles sont dites parthénocarpiques car les figues ne forment sans fécondation. Mais bien évidemment, toutes les graines produites sont stériles et ces figuiers (la majorité des espèces cultivées en France), ne pourront pas se reproduire de semis.

Pas simple le figuier n'est-ce pas ? Mais c'est vraiment un bel arbre et quand il réussit, un très bon arbre fruitier. La bonne nouvelle, c'est que quasi toutes les variétés qu'on trouve à la vente dans nos régions du nord n'ont pas besoin de fécondation pour produire des figues, c'est déjà ça ! Mais méfiez-vous des semis spontanés que vous pourriez être tentés de ramener du sud de la France, car s'il y a semis spontané, il y a eu fécondation : vous avez des chances de ramener un caprifiguier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.