Hémérocalles : beauté d’un jour

hémérocalles 3 jardin d'epices
Hémérocalle, début de floraison

Les hémérocalles sont des vivaces magnifiques, cultivées depuis très longtemps dans nos jardins. Bien rustiques, elles ont  un indéniable petit côté exotique, de par leur somptueuse floraison mais aussi par leur feuillage. Aujourd’hui, le choix des variétés est immense : des fleurs simples, doubles, triples, parfumées ou non… Quant aux choix des couleurs, il est incroyable. La taille varie aussi : des naines, des géantes…il y en a vraiment pour tous les goûts et pour tous les jardins… on dit qu’il y en aurait 3500 cultivars de par le monde!

 Originaire d’Asie (Chine, Japon), les hémérocalles appartiennent à la famille des liliacées. La floraison est plus ou moins longue selon les variétés, mais quelles qu’elles soient, la fleur ne dure qu’une journée, d’où son nom “hémérocalle”, qui en grec signifie: “beauté d’un jour”.

Une fleur comestible

Peu de gens le savent, mais la fleur de l’hémérocalle est comestible. En Asie, on mange les bourgeons confits dans du vinaigre; les fleurs épanouies elles, se mangent en tempura (des sortes de beignets), ou crues en salades. Les tubercules peuvent aussi se consommer comme les pommes de terre. Toutes les espèces sont comestibles, mais toutes n’ont pas les mêmes qualités gustatives. Si vous voulez les mettre dans votre assiette, préférez les espèces proches des variétés sauvages, comme les grands hémérocalles fauves (hemerocallis fulva), très florifères et très prolifiques.

Poètes et peintres

De la Chine à l’Europe, l’hémérocalle, par sa grâce et la beauté de sa fleur, a inspiré des poètes et des peintres, comme Monet ; des peintres chinois l’ont célébrée pendant des siècles et ça continu, comme le montre cette peinture du peintre chinois Zheng Man Qing datant des années 60.

hémérocalles 2 jardin d'epices
Bordure d’hémérocalles

Culture

Simplissime. Les hémérocalles préfèrent une situation ensoleillée. Elles poussent dans de nombreuses conditions et acceptent facilement des périodes de sécheresse passagères, mais comme beaucoup de plantes, elles apprécient un bon paillage durant l’été. On les reproduit par division de souche, après la floraison, en été. J’ai déjà tenté la division au printemps, mais cela compromet généralement la floraison de l’année.

Où les trouver?

On trouve beaucoup de variétés en jardinerie, mais pour des variétés vraiment originales, je vous conseille cette pépinière Hémérocalles de la pointe que j’ai découvert il y a peu et qui propose un choix très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.