Un jasmin parfumé dans son jardin

Un jasmin parfumé dans son jardin, c’est possible, et pas seulement dans le sud ! Je vais vous présenter deux jasmins très parfumés, qui poussent très bien en Île de France, même dans mon petit coin un peu rude du sud est de la Seine et Marne.

jasmin officinal 2
jasmin officinal

Le jasmin officinal

C’est le plus connu, le jasmin blanc qu’on utilise pour le thé. Réputé rustique à -10°C, autant dire difficile à garder en Île de France si on s’en tient à cette indication. Pourtant, ce jasmin est très rustique dès lors qu’il est planté le long d’un mur plein sud. Là, il bravera les hivers les plus rigoureux et gagnera en résistance en gagnant en âge. Mes parents dans l’Yonne en ont eu un pendant des années, qu’ils ont fini par arracher tellement il prenait d’ampleur ! J’en ai moi même un ici, depuis 8 ans, et franchement, rien à dire ! Il est revenu de tout : des pointes à -17°C, des journées sans dégel, des gelées hâtives, tardives…. Et tous les ans, de nouvelles tiges dans tous les sens (c’est une plante grimpante très vigoureuse) et des fleurs odorantes à foison !

Originaire d’extrême orient, le jasmin officinale (Jasminum officinale) est pour moi une valeur sûre du jardin. Résisterait-il sur une pergola en plein vent en Île de France ? Pas sûr, mais contre un mur, là, aucun problème.

Le jasmin étoilé

Voici l’autre valeur sûre en terme de jasmins résistants : le jasmin étoilé, le fameux Trachelospermum jasminoides (c’est souvent sous cette appellation qu’il est vendu). Contrairement au précédent qui perd ses feuilles en hiver, celui-ci est persistant ; je l’ai installé lui aussi le long d’un mur bien exposé. On le dit rustique à -15°C. Il est vrai qu’il se comporte vaillamment depuis des années. Il s’étale moins vigoureusement que le jasmin officinale mais tout aussi durablement et il fleurit une bonne partie de l’été et là… quelle merveille ! La floraison est plus dense que celle du jasmin officinale et il embaume des mètres à la ronde ! Lui aussi est une valeur sûre du jardin.

Ces deux plantes sont de deux familles botaniques différentes : oléacée pour le jasmin officinale et apocynacée pour le jasmin étoilé. Tous les deux sont à accueillir sans hésiter dans votre jardin si vous avez de la place. Si le jasmin étoilé est également originaire de Chine attention, ses fleurs ne sont pas utilisables comme celle du jasmin officinale, car comme quelques plantes de la famille des aponcynacées, il contient des substances toxiques. Il faudra donc se contenter de l’admirer….et de le humer, ce qui n’est déjà pas si mal.

jasmin étoilé
jasmin étoilé

Culture

Plein soleil impératif pour les deux, mais le jasmin étoilé pourra éventuellement accepter une situation un peu plus ombragée. Le drainage au niveau du sol est très important (attention au cocktail froid + humidité). Pensez à  pailler pour éviter que le sol ne finisse par se compacter et apportez du compost pour le nourrir. Une fois bien installées, ces plantes poussent toutes seules. Il faudra juste les tailler pour les maintenir en forme !

On trouve ces deux plantes facilement en jardineries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.