Le fuchsia du Cap

IMG_2467
Phygelius, fuchsia du Cap

Le fuchsia du Cap, de son vrai nom Phygelius capensis, est un petit arbuste magnifique, mais trop peu cultivé. D’aspect assez exotique quand il est en pleine floraison, il est aussi très rustique. Cultivé dans le jardin familial depuis des années, il a bravé les hivers les plus rudes. Jusqu’à -6, -7, le feuillage tient le coup. Toutes ratatinées au petit matin, les feuilles se redressent en journée, c’est comme s’ il ne s’était rien passé ! Bien sûr, cela ne vaut que si la température redevient positive. Sinon, si le froid est plus intense et qu’il persiste, alors toute la partie aérienne gèle mais la plante redémarre vigoureusement de la souche au printemps. La floraison commence fin mai et se poursuit quasi sans interruption tout l’été, jusqu’en septembre octobre : de nouvelles tiges florales émergent sans cesse.

Il en existe de nombreux cultivars : à fleurs rouges, roses, saumonées, jaunes, blanches….

Un peu d’histoire

Le phygélius est originaire d’Afrique du sud, comme le laisse supposer son nom latin (Phygelius capensis). C’est un buisson qui peut atteindre 2 mètres de haut dans son milieu d’origine, rarement autant dans nos régions s’il est rabattu par des températures en dessous de -7°C, mais pour peu que l’hiver soit doux, il atteindra alors facilement les 1,50 m l’été suivant. Cette plante appartient à la famille des scrophulariacées (comme la molène, le buddléia). On lui a abusivement donné le nom de “fuchsia” car on trouvait que sa forme générale ressemblait à cet arbuste, avec qui il n’a pourtant rien à voir…

phygelius jardin exotique le jardin d'épices
Fuchsia du Cap, rose

Culture

La souche du phygélius est réputée résister à -15°C. Avec un bon paillage en cas d’hiver froid, elle résiste à bien davantage. Plutôt amateur de soleil, c’est en plein cagnard qu’il fleurira le plus. Il pousse bien à mi-ombre mais peut n’y pas fleurir. Il déteste les terres trop humides l’hiver et l’association humidité du sol + froid fort peut lui être fatale : un sol bien drainé est donc nécessaire si vous voulez accueillir cette belle plante durablement. Selon les cultivars, il drageonne plus ou moins fortement et peut assez vite former des massifs assez denses (une merveille en pleine floraison !)

Globalement, c’est une bonne plante qui tient très bien en Île de France pour peu qu’on soit vigilant au drainage du sol. A essayer et à adopter !

Où le trouver?

On le trouve facilement en jardinerie. Sinon, à la page les bonnes adresses voir la pépinière Le jardin du Morvan, ou encore Promesse de fleurs, ….mais il y en à d’autres….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.