Gunnera

gunnéra, jardin exotique, le jardin d'épices
Gunnera tinctoria

Encore appelé “rhubarbe géante du Brésil”, le gunnera est une plante spectaculaire. On le trouve facilement en jardinerie, sous l’appellation “Gunnera manicata”.  Il existe différentes espèces de gunneras (une cinquantaine), et G. manicata, est la plus grande avec des feuilles de plusieurs mètres portées par des pétioles épineux gigantesques.

Dans son milieu d’origine, un homme sur son cheval peut s’abriter sous une feuille pour se protéger de la pluie. En Europe, il est assez rare de voir des gunneras aussi volumineux sauf dans les régions côtières les plus arrosées car cette plante a besoin d’eau, de beaucoup d’eau…Avant d’aller plus loin dans la découverte de ce végétal étonnant, une petite information : je vous ai dit qu’on le trouvait facilement en jardinerie sous le nom de Gunnera manicata, ce qui est vrai sauf que la variété vendue est presque à chaque fois, Gunnera tinctoria. La différence entre les deux ? Gunnera tinctoria est plus petit, seulement 2 mètres de hauteur (ce qui est déjà pas mal, je vous l’accorde !) contre 4 pour manicata ! Il est très difficile de les différencier quand ils sont jeunes mais en grandissant, les différences apparaissent : les feuilles de G. tinctoria sont moins arrondies et beaucoup plus découpées. Pourquoi vend-on l’une pour l’autre ? Tout simplement parce que Gunnera tinctoria est plus facile à reproduire que Gunnera manicata. Combien de jardiniers attendent-ils désespérément que leur gunnera grandisse encore et encore alors qu’en fait ils n’ont pas acheté la bonne espèce? Ils finissent par se dire que c’est le climat qui n’est pas approprié (ce qui d’ailleurs n’est pas toujours faux) !

Dans notre petit coin d’Île de France, il pousse relativement bien….quand il a trouvé sa place, ce qui n’est pas évident : il lui faut une zone bien fraîche où on pourra l’arroser copieusement en été : le sol ne doit pas se dessécher sinon, la plante “s’effondre” littéralement sur le sol! Avec un bon paillage et une plantation à mi-ombre, on peut cependant réduire considérablement les arrosages. Il résiste bien au froid et a tenu (sous un bon paillage), des hivers à -17°C. C’est le second pied cultivé ici; le premier, qui avait vaillamment soutenu les frimas les plus vifs, n’a pas résisté….à des mulots, qui s’étaient installés sous sa souche et l’ont dévoré par en dessous! Il n’avait pas eu le temps d’atteindre une grande dimension, jeune victime des quenottes acérées de ces voraces rongeurs…J’ai donc redémarré avec un petit godet acheté en jardinerie il y a deux ans. Bien qu’acheté pour un manicata, c’est probablement un tinctoria, mais ce n’est pas grave, sa taille plus petite s’insérera mieux dans le jardin (et il nécessitera moins d’eau!)

gunnéra jardin exotique, le jardin d'épices
Gunnera tinctoria

Un peu d’histoire

Le gunnera, bien qu’appelé communément rhubarbe géante, n’a rien à voir avec la rhubarbe; il appartient à la famille des gunneracées (famille des polygonacées pour la rhubarbe vraie) et serait apparemment consommé en Amérique du sud, d’où il vient ; il pousse en altitude, dans les marais montagneux du Brésil, de la Colombie, du Vénézuela ou du Chili. C’est une plante préhistorique, apparue il y a des millions d’années et qui apprécie les marécages, les rives des cours d’eau. Dans certaines régions du globe où il a été introduit, il est considéré comme invasif et dangereux pour les écosystèmes (c’est le cas en Irlande notamment, c’est vrai que le climat y est doux et qu’il y pleut beaucoup). Aucun danger en Île de France, il y fait trop froid, et les étés y sont parfois un peu trop secs pour lui!

Culture

Pas si facile que ça! Le problème, n’est pas tant le froid, car il est finalement assez résistant : naturellement jusqu’à -10°C, on dit qu’après 3 années de culture, il peut résister à des températures beaucoup plus basses….je confirme. Non, le principal problème, ce sont les étés trop secs! Il lui faut une terre riche en matières organiques, restant suffisamment fraîche en été pour éviter de passer son temps un arrosoir à la main, car pour maintenir ses énormes feuilles dressées, il faut que les tiges restent gorgées d’eau….pas toujours évident en août!

Malgré tout, le gunnera reste une plante qu’il vaut le coup de tenter si vous avez un coin toujours humide dans votre jardin…et de la place !

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.