Le gingembre du Japon

Touffe de gingembre du Japon

Pour le gingembre du Japon (Zingiber mioga), la rusticité n’est plus à démontrer : installé depuis 2006 dans le jardin, il a passé des hivers très froids et revient tous les ans en s’étalant chaque fois un peu plus. Il préfère une situation mi-ombragée à ombragée, mais pousse bien aussi au soleil, si la terre reste fraîche. A l ‘automne, ses feuilles deviennent jaune vif. Ses rhizomes sont très aromatiques mais moins charnus que ceux du gingembre officinale. Où il se plaît, il a tendance à devenir un petit peu envahissant, ce qui n’est pas pour me déplaire…

Un peu d’histoire

Il pousse naturellement dans les sous bois des montagnes japonaises. Il y subit des froids assez vifs, ce qui explique sa rusticité. Au Japon, on le cultive couramment, en pots ou  dans les jardins. On le trouve aussi à l’état sauvage dans certaines régions de Chine. Il en existe aussi une magnifique variété à feuillage panaché de blanc : Zingiber mioga “Dancing crane”.

Culture
dancing crane
Gingembre Dancing crane

Comme son nom l’indique, il fait partie de la famille des zingibéracées, comme le gingembre officinal. Pourtant, il est beaucoup plus rustique puisqu’il tient jusqu’à -15°C. Certains disent qu’il est rustique jusqu’à -20°C. Il faut lui éviter le soleil brûlant, sinon, il reste petit (50 cm). Une situation ombragée dans un sol frais et il atteint aisément son bon mètre de hauteur. Il fleurit tous les ans : des fleurs jaunes pâles émergent aux pieds de la plante et au ras du sol  en août/septembre. Si on veut profiter de  la floraison, il est préférable de le mettre plutôt en bordure de massif ou en isolé. Il apprécie les sols bien paillés, riches en matières organiques et bien drainés en hiver.

On préconise de le mettre en place au jardin en mai, mais j’ai déjà replanté des souches en septembre, sans problème. Elles sont reparties au printemps sans soucis.

Utilisation du gingembre du Japon
Fleurs de gingembre mioga

On peut consommer les rhizomes et les jeunes pousses, mais surtout la fleur qui est utilisée. Pour la couper, on creuse un petit peu car elle est en partie enterrée. Les fleurs sont coupées au fur et à mesure des besoins. On les émince en fines lamelles, qu’on peut ajouter dans les plats en fin de cuisson. Elles ont le goût du gingembre sans le côté piquant.

Une plante facile

Le gingembre du Japon, ou le mioga comme certains l’appellent, est une plante facile. On trouve désormais ses rhizomes à la vente chez de nombreux pépiniéristes.  Il a de nombreux atouts : il est rustique, facile à cultiver et comestible.  Son feuillage a un aspect très exotique, ce qui le rend aussi intéressant dans les massif ornementaux. On pourrait d’ailleurs ne le cultiver que pour cet aspect.

 

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.