L’asiminier : le manguier du nord

Fruits de l'asiminier

Asimines ou pawpaws

Asiminier, peut-être n’avez-vous jamais entendu ce nom ? C’est un arbre fruitier étonnant. Il nous vient d’Amérique du Nord où il est spontané jusqu’au Canada. Il en existe des dizaines de variétés et de cultivars. Difficile à trouver en Europe jusqu’à il y a peu, il est désormais facile de s’en procurer, on arrive même à le trouver en jardineries. Aux Etats Unis, on le connaît sous le nom de “pawpaw”, mais on l’appelle aussi manguier du nord (papaye du nord, parfois). Cette appellation fait référence à son fruit, qui ressemble à… une mangue !  Au niveau de la forme, mais aussi du goût. Voilà donc tout l’intérêt de cultiver un asiminier.

Découvrons la plante

L’asiminier, de son vrai nom Asimina triloba, est un arbre de la famille des annonacées. Cette famille est quasi exclusivement tropicale, sauf pour ce représentant aventureux qui pousse jusqu’au Canada en bravant les rigueurs des hivers nord américains. Il est donc parfaitement rustique puisqu’on annonce des résistances à -25°C, parfois jusqu’à -30°C pour certaines variétés. Autant dire qu’il est cultivable partout en France. Il est très étonnant qu’on ne le cultive pas plus que ça. 

Asiminier, arbreConcernant sa culture, j’ai pu lire sur certains sites, qu’il fallait le planter en plein soleil… et c’est ainsi que j’ai perdu mes premiers pieds qui ont juste grillé et ne se sont jamais remis. En fait, c’est un arbre de sous-bois ou de lisières. Il pousse aussi en plaine, sur sols profonds et frais. Il lui faut de l’ombre petit, et plus il grandit, plus il accepte et a même besoin de soleil. Adulte, il peut atteindre une dizaine de mètres de hauteur dans son milieu d’origine. Ce sera sûrement moins en Europe. Il apprécie les sols profonds et frais en été, même si une fois bien installé, il peut supporter une certaine sécheresse (mais pas trop quand même !)

Asiminier au Jardin d'épices

Couleurs d’automne, au Jardin d’épices

Son feuillage est joli, et ses feuilles ressemblent aux feuilles des avocatiers, longues et bien vertes. L’arbre donne une impression d’exotisme certain. Ses fleurs s’épanouissent au printemps et sont assez curieuses, de couleur bordeaux. Elles font place à ces fruits étonnants et paraît-il délicieux qui ressemblent à des mangues. Je dis paraît-il car ici, les arbres n’ont pas encore donné de fruits, et je les attends avec impatience. 

Le fruit

Photo prise sur www.jardin.biz, car pas de fruits ici pour l'instantLe fruit, l’asimine, ressemble donc à une mangue. Selon la variété, sa taille peut varier de petit à très gros, jusqu’à 500g. Contrairement à la mangue, il n’y a pas à l’intérieur de gros noyau central, mais plusieurs graines. L’arbre produit au bout de 3 à 4 ans. Il y a des variétés autofertiles et d’autres qui ne le sont pas. Dans ce cas, il faudra planter au moins deux arbres pour avoir des fruits.

Le goût du fruit est un mélange de mangue, de banane, parfois d’ananas ou de melon. Les asimines se récoltent en septembre octobre, au moment où elles ils se décrochent facilement de l’arbre, où tombent sur le sol. Ils ne se conservent pas très longtemps, il faut donc les manger rapidement. On peut en faire des confitures ou des compotes.

Voilà donc un arbre fruitier intéressant, avec un goût nouveau pour un verger en France métropolitaine ! Et si vous avez envie de découvrir d’autres fruitiers originaux, allez sur cet article.

Bonne plantation !

 

2 commentaires :

  1. bonsoir ou peux ton trouvez des l’asiminer près a produire cordialement

    • Bonjour, je ne sais pas ! Comme indiqué dans l’article, la culture de l’asiminier est assez récente et à ce jour, je ne connais pas de pépinières qui vendent avec la mention “prêt à produire”, ce qui ne veut pas dire que ça n’existe pas, mais je ne connais pas. De toute façon, dans mon jardin pas un seul fruitier acheté avec cette mention n’a produit avant 3 ou 4 ans…

Les commentaires sont fermés