Les cautleyas

Cautleya robusta

Les cautleyas sont des plantes de la grande famille des zingibéracées.  Ces petites himalayennes sont intéressantes pour nos jardins tempérés pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’ elles sont rustiques, et originales et ensuite parce qu’elles sont belles. A première vue, au niveau du feuillage, les cautleyas ressemblent à des gingembres ou des hédychiums. La taille n’est pas très grande, 1 mètre de haut tout au plus. Comme les hédychiums, l’inflorescence émerge au bout de la tige feuillue (contrairement aux gingembres où les fleurs sont portées par des tiges spécifiques, dépourvues de feuilles). Les fleurs ressemblent à des fleurs de roscoés, mais l’inflorescence est beaucoup plus longue.

Espèces

Au jardin, j’en ai essayé 3 : Cautleya spicata, Cautleya gracilis et Cautleya spicata “robusta”. Cautleya spicata, l’espèce type n’est pas le plus intéressant. En effet,  il a du mal à repartir au printemps, il végète et n’a pas refleurit depuis l’année de sa plantation, 5 ans maintenant…. Je ne vais pas le garder, car il est très décevant, dans mon jardin du moins.

Sa variété Cautleya spicata “robusta”, elle, est bien plus intéressante. En effet, comme son nom l’indique, elle est bien robuste et pas chétive comme le type. Elle pousse vigoureusement et fleurit tous les ans : c’est une valeur sûre. Idem pour Cautleya gracilis : la touffe s’élargit d’année en année et la plante fleurit bien, de beaux épis de fleurs jaunes pâles.

Cautleya gracilis

Culture

Je plante les cautleyas dans une terre légère, riche en humus, un mélange de terre du jardin, de sable et de terreau. L’exposition : mi-ombre, c’est à dire soleil le matin et ombre l’après midi. Les plantes sont bien paillées, et arrosées en été si le temps est trop sec, mais il faut éviter que la terre se dessèche. Si elle reste humide, ils peuvent supporter le soleil mais le soleil brûlant abîme leur feuillage. L’hiver, c’est le paillage classique qui recouvre tous les massifs : compost, paille + feuilles mortes.

Les cautleyas sont des plantes faciles (espèce type mise à part) et très originales, ne vous en privez pas !

En résumé

Espèces à privilégier : Cautleya spicata “Robusta” et Cautleya gracilis

Rusticité : -15°C, voire plus sous paillage

Situation : ensoleillée, mi-ombre, pas de soleil brûlant

Sol : humifère et frais

Difficulté de culture : aucune, pailler été comme hiver

Où le trouver ?

Voir page bonnes adresses :

  • Plantes exotiques et tropicales
  • A l’ombre des figuiers
  • Promesse de fleurs

2 Comments

  1. Bonsoir,

    Je me lance aussi avec Cautleya spicata « Robusta , je voulais savoir quel type de paillage vous utilisez pour le printemps, l’été, l’automne et l’hiver ? (exemple :paille ou autre ?)
    et en quel proportion vous en mettez ?

    Les plantes ont t’elles tenues a cet hiver ?

    1. Bonjour,
      En paillage j’utilise ce que j’ai sous la main : de la paille, des miscanthus séchés, du compost. En été, je mets beaucoup de tontes de gazon sèches ; le paillage d’hiver est plus épais, environ 10 cm, tout est digéré par la terre et au printemps, il ne reste que le plus coriace, que je laisse…quand je mets les tontes de gazon, c’est 2 à 5 cm, régulièrement car ça se décompose vite. Mes cautleya ont parfaitement résisté à l’hiver, ils pointent déjà le bout de leur nez. Pour moi, une valeur sûre !
      Bonne culture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.